Assurance-voiture pour jeunes conducteurs, quel prix ?

Les assureurs estiment que les jeunes conducteurs sont ceux qui ont les plus à risque étant donné qu’ils n’ont pas encore assez d’expérience sur la route. C’est une des raisons pour laquelle la prime d’assurance à verser pour les conducteurs novices est plus élevée que ceux qui ont déjà leur permis depuis plusieurs années. Quelques détails sont dans ce cas à savoir pour payer moins cher auprès de l’assureur choisi.

Formation de conduite accompagnée

Comme le prix de la prime d’assurance automobile est élevé, il est important de trouver des solutions qui minimisent le montant de celle-ci. Une des options recommandées est le suivi d’une formation de conduite accompagnée. C’est une formation qui vise à anticiper le passage du permis de conduire. La compagnie d’assurances tiendra compte de cette formation comme étant une expérience et peut réviser le tarif du prix de l’assurance automobile d’un jeune conducteur. Les remises à cet effet peuvent aller jusqu’à 20%.

Choix de la voiture à assurer

assurance voiture jeune conducteur

Pour que la prime d’assurance ne soit pas très élevée pour un jeune conducteur, il peut aussi faire un bon choix sur la voiture à acquérir. Le plus conseillé est le véhicule citadin à faible puissance dont les coûts d’entretien et de réparation ne sont pas trop chers.

La formule assurance-auto jeune conducteur

Lorsque vous décidez de souscrire à une assurance automobile et que vous êtes encore un jeune conducteur, il faut éviter de choisir l’option couverture tous risques. La formule « Assurance au kilomètre » ou encore la formule « Youdrive » sont les plus intéressantes pour un jeune conducteur.

Le prix d’une assurance-auto jeune conducteur

Le tarif de référence n’est pas absolu étant donné que chaque cas est différent. Tout se repose sur le type de véhicule, le profil du conducteur, le garage du véhicule et plus encore. Un exemple notable est celui d’un jeune conducteur disposant d’un véhicule Renault Clio 1.24 CV avec un compteur de 110 000 km et qui circule dans une ville de moins de 100 000 habitants, qui est dédié pour un usage promenade-travail, est soumis à une prime pouvant aller de 700 € à 3000 €.